Des bâtiments communaux moins énergivores

La Ville agit pour des bâtiments communaux moins énergivores. Optimiser la consommation d'énergie est l'une des actions clé du Plan énergie climat.

Aujourd'hui, la Ville consacre 10% de son budget d'investissement à des travaux d'économies d'énergie, soit près d'un million d'euros par an.

 

Les bâtiments réhabilités
  • Maternelles Vaillant-Couturier et Jean-Jaurès
  • Ecole françoise Dolto
  • Ateliers municipaux
  • Ecole primaire Jean-Jaurès ( 2010 - 2011 )
     
Les bâtiments diagnostiqués
  • Ecole Joliot-Curie
  • Gymnase Navis
  • Gymnase Picasso
  • Gymnase Villard
  • Stade Nautique
  • Ecole Auguste Delaune ( 2010 - 2011 )
Chantier de réhabilitation de l'école Jean-Jaurès (année scolaire 2010-2011)

 

Quels types de travaux ?

Au regard des diagnostics énergétiques, les bâtiments les plus énergivores font l'objet de travaux. Il s'agit le plus souvent de l'isolation extérieure, de l'isolation de la toiture, du changement des menuiseries, de la ventilation et de la mise en oeuvre, si possible, d'énergies renouvelables. Par exemple, une centrale photovoltaïque de 86,4m² a été implantée sur l'école élémentaire Jean Jaurès en 2011.

Une cellule énergie à la Ville

Au sein de la direction bâtiments et réseaux de la Ville, elle est chargée :

  • d’analyser les données relatives aux consommations énergétiques des bâtiments publics
  • de repérer les anomalies
  • de déclencher les diagnostics, mesures et travaux
     
Améliorer la performance énergétique des bâtiments participe à lutter contre le changement climatique et à réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

 

Les bâtiments sont responsables de 25% des émissions de gaz à effet de serre.