Le Dico

Les mots-clé

du développement durable

 
Eco-citoyen

De Ecologie et citoyenneté. L'Eco-citoyen a conscience d'appartenir à un territoire (terre, continent, pays) qui garantit son existence ce qui implique pour lui des droits et des devoirs par rapport à l'environnement (par ex, le droit de consommer une eau potable, le devoir de ne pas la polluer).

 

Energies renouvelables

Une source d'énergie est renouvelable si elle peut se reconstituer à l'échelle d'une vie humaine. Les énergies renouvelables utilisent des sources naturelles peu ou pas polluantes : soleil, eau, vent, chaleur de la terre, biomasse (bois, cultures, déchets…).

Le pétrole, le gaz naturel, le charbon et l'uranium (pour l'énergie nucléaire) sont des énergies fossiles, non renouvelables car leurs stocks sur la planète sont épuisables.

 

Equité sociale

C'est offrir des conditions de vie justes et équitables pour que tous, femmes et hommes, puissent accéder à des besoins fondamentaux : manger, boire, avoir un logement, se soigner, travailler, aller à l'école… L'Equité sociale vise à lutter contre la pauvreté, l'exclusion, les discriminations et pour le respect des diversités culturelles.

 

Gaz à effet de serre

A une concentration normale, les gaz à effet de serrre protègent et garantissent une température vivable sur Terre. A une concentration plus élevée, ces gaz contribuent aux changements climatiques. La plupart sont d'origine naturelle, mais certains sont uniquement dus à l'activité humaine : ozone, dioxyde de carbone, méthane…

 

Haute qualité environnementale

La démarche Haute qualité environnementale s'applique à toutes les étapes de vie d'un bâtiment : insertion dans le site, déroulement du chantier, démolition éventuelle dans plusieurs décennies. Elle vise à :

  • préserver l'environnement en limitant les nuisances
  • réaliser des économies (énergie, eau, maintenance optimisée)
  • limiter les risques pour la santé (qualité de l'air)
  • optimiser les conditions de confort (visuel, acoustique, climatique, ergonomique)

 

Plan de déplacements d'entreprise (PDE)

Mis en place à l'initiative des entreprises, des collectivités locales et des administrations, il vise à réduire les transports automobiles afin de diminuer les émissions de CO2, principal responsable des changements climatiques.

Des mesures incitatives encouragent le personnel à utiliser d'autres modes de déplacements que la voiture sur les trajets domicile-travail et professionnels (transports en commun, vélo, marche, covoiturage…). 

 

Plan de déplacements urbains (PDU)

Mis en place sur l'agglomération grenobloise, le Plan de déplacements urbains (PDU) vise à réduire l'utilisation de la voiture au profit des modes de déplacements doux (marche, vélo, transports en commun…) qui favorisent la sécurité. En 2003, il a été décliné à l'échelle locale par le PLD (Plan local de déplacements).

 

Risques majeurs

Selon Haroun Tazieff, il se définit comme "la survenue soudaine, inopinée, parfois imprévisible, d'une agression d'origine naturelle ou technologique, dont les conséquences pour la population sont dans tous les cas tragiques, en raison du déséquilibre brutal entre besoins et moyens de secours disponibles".