Hotel de ville

Ecologique, économe en énergie et ergonomique, l'hôtel de ville décline sa haute qualité environnementale sous toutes ses facettes.

Stores

Les protections solaires mobiles s’orientent au gré de la lumière et de la température du hall.

 

Puits canadien

Les canalisations dans lesquelles circule l’air refroidi par l’eau de la nappe phréatique rafraîchissent le sol (puits foré). Un échangeur ventile ensuite l’air rafraîchi dans les bureaux.

 

Chauffage, refroidissement

L'été, un puits canadien complète le rafraîchissement. L’air transite dans des tuyaux profondément enterrés, puis est ensuite refroidi dans le sol. En hiver, le bâtiment utilise le chauffage urbain moins polluant et privilégiant les énergies renouvelables (bois, farines animales, ordures ménagères, gaz, fioul…).

 

Hall de l'Hôtel de Ville, ossature bois

 

Economie d'énergie

Un hall d’accueil (atrium) vitré récupère les apports calorifiques du soleil en hiver et évacue l’air chaud en été. Les besoins en chauffage et en climatisation sont respectivement réduits de 28 % et de 14%.

 

Isolation

La bonne isolation des parois et des toitures évite tout gaspillage d'énergie.

 

 

Une technologie durable


La GTB (gestion technique du bâtiment) est automatisée par un logiciel qui ajuste tous les paramètres en fonction des conditions climatiques et de la luminosité extérieure. Elle pilote l'orientation des stores, la gestion de l'éclairage, le règlement du refroidissement et du chauffage. Elle permet aussi de détecter les problèmes et d'optimiser le fonctionnement des installations.

 

Tout confort !

 
Les bureaux sont équipés d'un système d'éclairage et d'extinction automatique. La lumière artificielle est modulée en fonction de la luminosité extérieure. Chacun peut aussi intervenir manuellement sur son environnement de travail (lumière, chaleur…). Tous les bureaux bénéficient de cloisons phoniques performantes