Hôpital Sud : Une blanchisserie et une centrale de restauration rénovées
Après son extension inaugurée début 2009, c’est aujourd’hui au tour de la blanchisserie et de la restauration d’être sous les projecteurs, suite à de sérieuses restructurations.

“C’est un exemple de savoir-faire, pour améliorer les conditions de travail et pour inscrire nos missions dans des performances logistiques et énergétiques”, ainsi présentés par le directeur général du CHU Jean Debeaupuis, aux élus présents et au représentant de l’Agence régionale de santé, l’extension et le renouvellement des équipements de la blanchisserie, comme de l’unité centrale de production de la restauration, ont suscité beaucoup d’intérêt lors de leur inauguration. La blanchisserie est aujourd’hui en mesure de prendre en charge de nouvelles prestations, d’augmenter sa capacité de traitement de 20%, soit 3 tonnes de linge en plus par jour, tout en améliorant les conditions de travail du personnel. Les quatre magasins alimentaires de la restauration ont été regroupés en une seule centrale de production, dans un souci d’efficience économique. Cet outil de rationalisation de la distribution des repas réduit de 50% la rotation par camions entre les différents sites.

(JPEG)

Des visites sous le regard des personnalités invitées à l’inauguration, dont le maire Renzo Sulli et la conseillère générale Sylvette Rochas.

(JPEG)

Visite spectaculaire à la blanchisserie avec des tonnes de linge accrochés à des rails en mouvement, dirigés vers d’immenses machines à laver, à sécher, à plier...

“C’est la démonstration que le CHU est capable d’être performant sur le plan social comme sur celui de l’économie ou encore de l’écologie” dira Michel Destot, maire de Grenoble et président du conseil de surveillance du CHU. Ce qu’affirmera aussi le maire Renzo Sulli, ajoutant cependant que “ces investissements, en faveur d’un projet d’établissement complet, sont nécessaires pour garantir un service public de qualité qui a tout intérêt à innover et à multiplier les partenariats. A ce sujet, c’est parce que nous avons un pôle public fort et performant que nous pouvons envisager de travailler avec le privé sans risque de se faire absorber”. Si la visite de la centrale de restauration n’avait rien de très spectaculaire, par contre celle de la blanchisserie a suscité bien des regards, avec ses tonnes de linge suspendus à des rails, en transit entre d’énormes machines à laver, à sécher, à repasser, à plier...

Des chiffres

Ouverte en 1996 la blanchisserie du CHU, forte de 80 agents et d’une extension de 1000 m2, traite environ 17 tonnes de linge par jour, c’est-à-dire 6000 bandeaux de lavage, près de 9000 draps, plus de 700 couvertures, plus de 6000 vêtements... Dans un souci d’efficience économique, le CHU a décidé de regrouper ses quatre magasins en un. D’où une réduction de 50 % des déplacements des véhicules entre les différents lieux de stockage. Aujourd’hui ce sont 15 agents pour notamment réceptionner et gérer 15 camions de livraison par jour, soit 6 tonnes de marchandises, soit encore 25 palettes. Ce sont aussi 43 fournisseurs différents, 1800 produits alimentaires différents et presque 500 commandes par mois.

Sécurité/Effectifs :
Renzo Sulli s’adresse officiellement à Manuel Valls
Les rendez-vous de la fin d’année
Allocation de rentrée lycéenne
Soutenir les jeunes et leur famille
Canicule : Les services s’adaptent
Les chantiers se visitent
Au coin du feu d’artifice
La Mission locale Sud-Isère enregistre une forte activité
L’IFTS inaugure son extension
Rip Hopkins et Martin Parr au Musée Géo-Charles
La Fête de la musique en images